APERÇU TECHNOLOGIQUE SUR L'HORTICULTURE URBAINE ET PÉRIURBAINE DE LA RDC - CAS DE LA VILLE DE LUBUMBASHI

G. Mutshail
Depuis plus de dix ans, le programme horticole de la République Démocratique du Congo est réalisé par le Service national pour le développement de l’horticulture urbaine et périurbaine (SENAHUP), avec un soutien financier du Royaume de Belgique pour les trois premières phases du projet, entamé en 2000 et devant s’achever en 2011. Il a bénéficié aussi d’un appui technique de la FAO pour l’exécution du projet GCP/028/DRC/BEL, avec l’assistance du Ministère du développement rural. Ce programme conjugue cinq stratégies en vue de développer l’horticulture urbaine et périurbaine (HUP), soutenant les technologies horticoles du pays en assurant: 1) l’accès aux ressources (terres et eau); 2) des produits horticoles de haute qualité; 3) la participation politique et institutionnelle de toutes les parties prenantes au secteur de l’HUP; 4) une consommation accrue de fruits et légumes et des débouchés commerciaux assurés; 5) l’accès à l’information et sa diffusion. Le programme réalisé en République démocratique du Congo a permis les réalisations et les résultats suivants:
  • Réalisation d’un état des lieux (recensement) du secteur horticole dans dix villes du pays;
  • Obtention d’un engagement officiel des autorités publiques;
  • Définition d’un plan d’exécution d’interventions concrètes dans plus de 5 villes;
  • Mise en place de systèmes d’information (données fiables sur les approvisionnements, indicateurs mesurant l’effet de la production urbaine sur les prix et les régimes alimentaires);
  • Élaboration de répertoires et de dispositifs cartographiques couvrant plus de 5,000 ha;
  • Existence de répertoires de plus de 500 associations de maraîchers urbains et périurbains;
  • Existence de répertoires d’ONG et de partenaires;
  • Existence de répertoires de prestataires de services;
  • Interventions directes du projet sur 2,614 ha, pour 22,566 bénéficiaires directs, avec 451,320 emplois assurés;
  • 142,161 bénéficiaires indirects de l’HUP;
  • Apport de ±240,000 tonnes de légumes frais de qualité par an, le revenu mensuel moyen s’établissant à 226 dollars pour 100 m2 de cultures;
  • 16,130 bénéficiaires de microcrédits horticoles;
  • Capacité climatique permettant de produire tout au long de l’année.


Abstract:
For over ten years, the Democratic Republic of Congo’s horticulture programme has operated through the National Support Service for Urban and Peri-urban Horticulture (SENAHUP), receiving financial support from the Kingdom of Belgium for the three phases of the project, which started in 2000 and will conclude in 2011. It has also received technical support from FAO for the implementation of the GCP/028/DRC/BEL project with the assistance of the Ministry of Rural Development. This programme focuses on a five-strategy approach for urban and peri-urban horticulture (UPH) development, which supports the country’s horticultural technologies by securing 1) access to resources (land and water); 2) high-quality horticultural produce; 3) political and institutional participation by all stakeholders in the UPH sector; 4) increased consumption of fruits and vegetables and securing market outlets; and 5) access to and dissemination of information. The program in DRC has provided the following outcomes and results:
  • existence of a diagnosis-assessment (inventory) of the horticulture sector in ten cities of the DRC;
  • existence of a formal commitment from public authorities;
  • existence of an implementation plan of concrete actions in more than five cities;
  • existence of information systems (reliable data in the procurement field, indicators measuring the effect of urban production on prices and diet) in five cities;
  • existence of directories and mapping schemes covering more than 5,000 ha;
  • existence of directories of more than 500 UPH growers’ associations;
  • existence of directories of NGOs and partners;
  • existence of directories of service providers;
  • direct project intervention on 2,614 ha with 22,566 direct beneficiaries ensuring 451,320 jobs;
  • 142,161 indirect UPH beneficiaries;
  • a contribution of ±240,000 tonnes of fresh quality vegetables per year with an average income of $ 226/ares/crop/month;
  • 16,130 beneficiaries of horticultural micro-credit; and
  • a climatic capacity which allows the production of crops throughout the year.
Mutshail, G. (2014). APERÇU TECHNOLOGIQUE SUR L'HORTICULTURE URBAINE ET PÉRIURBAINE DE LA RDC - CAS DE LA VILLE DE LUBUMBASHI . Acta Hortic. 1021, 243-257
DOI: 10.17660/ActaHortic.2014.1021.20
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.2014.1021.20
programme, stratégies, développement de l¿horticulture, Lubumbashi
programme, strategies, horticulture development, Lubumbashi
French

Acta Horticulturae