L'EXPÉRIENCE DU PROJET D'HORTICULTURE EN ZONE URBAINE ET PÉRIURBAINE DE LA FAO SUR LA SÉCURISATION DE L'ACCÈS AUX RESOURCES (TERRE ET EAU) EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

B. Kitiaka
L’horticulture urbaine et périurbaine joue un rôle décisif dans l’approvisionnement des villes en expansion. L’horticulture urbaine et périurbaine, cependant, ne peut subsister que sur des terrains dotés d’infrastructures hydrauliques et agricoles. La démographie en croissance autour des grands centres pose le problème de l’accès aux terres arables pour l’horticulture. L’approche du projet de la FAO d’horticulture en zone urbaine et périurbaine, pour l’obtention de la sécurité de la tenure foncière, se base sur la formation d’un comité municipal de concertation (CMC) placé au niveau du bureau municipal de l’horticulture (BMH) , dont la tâche est d’impliquer les divers services et compétences que nécessite le développement intégré de l’horticulture et de gérer les étapes successives pour assurer aux occupants un bon terrain horticole. Le CMC dispose d’un comité technique formé d’experts du BMH, des affaires foncières, du cadastre, de l’urbanisme et du développement rural, chargé d’étudier les voies et moyens pour garantir la destination à surfaces de maraîchage de celles qui ont été retenues telles au regard de la loi foncière. Pour assurer l’accès à l’eau, les difficultés pour y parvenir sont identifiées par les experts du BMH. Les études de factibilité sont menées par le consultant national en génie rural; ensuite, un mémorandum d’accord est rédigé, qui permet la construction des ouvrages d’aménagement hydraulique. Des pompes à pédales et le système d’irrigation goutte à goutte sont également utilisés pour assurer l’alimentation en eau. La sécurisation de l’accès à la terre et à l’eau exige la collaboration des instances étatiques, pour réussir. Il est donc indispensable de poursuivre la sensibilisation des politiciens pour qu’ils accordent une vigilance continue au problème ardu de la sécurité de tenure qui, si on ne lui prête pas une attention soutenue, pourrait décourager un grand nombre de producteurs.

Abstract:
Urban and peri-urban horticulture play key roles in supplying food for cities that are currently undergoing intensified urbanization. But urban and peri-urban horticulture can be carried out only on land with the proper water and agricultural infrastructures. The increasing population in and around large cities accentuates the problem of access to arable land for horticultural activities. An FAO urban and peri-urban horticulture (UPH) project for land tenure security in the Democratic Republic of Congo (DCR) provided for the establishment of a Municipal Committee for Consultation (MCC) at the Municipal Bureau of Horticulture (MBH), whose role it is to involve the various services and expertise required to ensure integrated development of the UPH, as well as to manage the steps necessary for procuring the occupancy of good horticultural land. The MCC includes a technical committee composed of experts from MBH, Land Affairs, Cadastre, Urbanism and Rural Development, which is in charge of studying the available means and opportunities for obtaining the market-gardening areas targeted by the Land Law. This work is then forwarded to the MCC plenary for decision and action. To secure access to water, constraints related to access to water are identified by MBH experts. Feasibility studies are carried out by the National Consultant in rural engineering, and a Memorandum of Understanding is set up in order to allow the implementation of construction of hydro-farm works. Treadle pumps and a drip irrigation system are also used for securing access to water. Securing access to land and water requires the involvement of State agencies to ensure its success. It is therefore necessary to continue to inform politicians so that they may give the requisite attention to the problem of land tenure security, which, if not carefully monitored, discourages large numbers of producers.
Kitiaka, B. (2014). L'EXPÉRIENCE DU PROJET D'HORTICULTURE EN ZONE URBAINE ET PÉRIURBAINE DE LA FAO SUR LA SÉCURISATION DE L'ACCÈS AUX RESOURCES (TERRE ET EAU) EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO . Acta Hortic. 1021, 285-288
DOI: 10.17660/ActaHortic.2014.1021.25
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.2014.1021.25
sécurité foncière, aménagement hydroagricole, comité municipal de concertation
land security, hydro farm works, municipal committee for consultation
French

Acta Horticulturae