INFLUENCE DES PORTE-GREFFES ET CELLE DES INTERMEDIAIRES SUR LA VARIETE

F. Nyújtó
Le cultivateur d'abricots sait depuis longtemps que certains porte-greffes peuvent exercer une influence sur les variétés qu'ils portent. Le plus souvent c'est le dépérissement qui est considéré comme en être dépendant. La tolérance de certains porte-greffes vis-à-vis du sol est aussi bien connue; en suite de quoi on a employé l'amandier pour un sol calcaire, sec, pierreux, et le prunier pour un sol compact, pauvre en chaux. On s'est appliqué particulièrement à l'utilisation du myrobalan (Prunus cerasus var. myrobalana) comme porte-greffe.

Connaissant bien cette pratique, nous avons commencé un travail de sélection en 1951. Nous avons établi la plantation expérimentale en 1958 avec plusieurs types de porte-greffes: myrobalan, abricotier franc. prunier, pêcher, aussi bien qu'avec la variété noble Magyar kajszi (Abricot Hongrois). Nous avons pour but de sélectionner des porte-greffes qui répondent aux conditions climatiques et pédologiques de la Grande Plaine Hongroise.

L'expérience a lieu à Cegléd, ville située à trente kilomètres de Kecskemét, mais son climat est encore plus sec et extrème. Comme Kecskemét a une documentations météorologique antérieure nous en citons ici les valeurs. Température moyenne en juillet 21.9°C; température moyenne en janvier —1.8° C. Maximum absolu 39.5° C, minimum —32.2° C. L'amplitude absolu 71.7° C. Précipitation annuelle 516 mm. Dans les 10 ans passés la précipitation à Cegléd se présente ainsi: en 1961 363 mm; en 1962 355 mm; en 1865 675 mm; en 1966 685 mm. Le sol est mi-compact tchernozem avec 3% d'humus. L'eau se trouve à 2,5—3 m de profondeur.

Nyújtó, F. (1968). INFLUENCE DES PORTE-GREFFES ET CELLE DES INTERMEDIAIRES SUR LA VARIETE. Acta Hortic. 11, 363-364
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.11.33
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.11.33

Acta Horticulturae