MALADIES CRYPTOGAMIQUE DES TOMATES CULTIVÉES EN SERRE

J. PIELKA
En Pologne on constate dernie'rement un augmentation visible des cultures maraichères sous verre. On remarque aussi un developement des cultures des plantes potagères dans les tunnels en cellophane.

Les cultures sous verre occupent une superficie de 650 héctares et les cultures sous cellophane 1500 héctares.

Dans les serres les légumes occupent un tiers de la superficie et les deux tiers sont occupés par les plantes ornamentales. Par contre, dans les tunnels en collophane généralement on ne cultive que des légumes. Ce sont surtout des concombres et des tomates. Ce développement considérable des cultures en serre dans les fermes privées et dans les fermes d'Etat a fait surgir le problème de la lutte contre les maladies et contre les parasites de ces plantes. Mais il arrive que jusqu'au la moitié de récolte des légumes cultivées en serre est gâtée à cause des parasites.

Au bout de quelques années de la culture des tomates dans la serre des microorganismes parasitaires se développent de plus en plus, à cause du criossant déséquilibre biologique dans leur constitution dans le sol. En outre à cause de l'intensification des cultures, les tomates souffrent dernièrement de plus en plus souvent de maladies, causées par le manque ou par l'excès de macro ou microelements dans le sol.

Dans l'Institute de la Protection des Plantes à Cracovie (Pologne) en 1970–1975 on a etudié les maladies des tomates cultivées en serre dans les differents periodes de la vegetation. Nous avons fait aussi les éssais avec les differents produits chimiques contre les pathogenes qui sont le plus dangereux, pour les tomates.

PIELKA, J. (1977). MALADIES CRYPTOGAMIQUE DES TOMATES CULTIVÉES EN SERRE. Acta Hortic. 58, 481-490
DOI: 10.17660/ActaHortic.1977.58.66
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1977.58.66
English

Acta Horticulturae