PORTE-GREFFES ET LONGEVITE DES ABRICOTIERS

F. PASSECKER
La durée de la vie des abricotiers dépends à un haut degré de l'espèce du porte-greffe. Dans l'Europe centrale les porte-greffes suivants sont usités : l'abricotier franc (jusqu'à présent exclusivement de semis), des types du prunier (Prunus domestica, de semis, et des types multiplié par voie végétative) et le myrobolan (Prunus cerasifera, pour la plupart de semis).

Pour étudier l'influence des porte-greffes sur la longévité des abricotiers, je visitais des régions, où l'on s'occupe dans une grande mesure de la culture de l'abricotier, en Autriche, en Hongrie, en Tschéchoslovaquie, en Italie (dans le Tyrol méridional), en Suisse. Les recherches montraient clairement, qu'il y a une relation distincte entre l'espèce du porte-greffe et la durée de la vie des abricotiers. Les arbres déjà vieux, âgés de 40 à 150 ans, sont greffés presque sans exception sur l'abricotier franc ou sur des types des la quetche, aussi sur des types de prunier multipliés par voie végétative (nommés "Spänlinge"). Au contraire, des abricotiers greffés sur le myrobolan, pour la plupart n'atteignent pas un grand âge.

L'abricotier franc fait ses preuves le mieux sur des sols perméables, sableux, secx, tandis que sur des sols argileux et humides, des types du prunier domestique le plus souvet satisfont le mieux. Des abricotiers franck peuvent être mutlipliés aussi par voie végétative (par bouturage et par marcottage), ce qui est encore peu connu. La mulitiplication végétative réussit le mieux, si

PASSECKER, F. (1981). PORTE-GREFFES ET LONGEVITE DES ABRICOTIERS. Acta Hortic. 85, 679-682
DOI: 10.17660/ActaHortic.1981.85.26
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1981.85.26

Acta Horticulturae