UTILISATION DU CO2 DANS LES SERRES EN PLASTIQUE

E. Moschini, F. Miuccio
L'utilisation du gaz carbonique dans les serres en Italie est actuellement encore très peu répandue et on peut affirmer que l'horticulteur fait ses premiers essais, tandis que l ' expérimentation a déjà donné des indications de valeur pour une application pratique.

Les données et les rense ignements de l'expérimentation réalisée à l'étranger sont nombreux et très intéressants, mais ne sont utilisables que partiellement dans notre pays à cause de ses particularités climatiques.

En effet, l'emploi du gaz carbonique est une pratique culturale qui dépend, plus que les autres, de l'ambiance, de l'espèce, de la variété et aussi de la phase végétative. Et chez nous, nous travaillons dans des conditions très variables à cause du climat, du type de serre, du terrain et aussi de la préparation professionnelle de nos techniciens.

Les facteurs ambiants peuvent, quelquefois, améliorer les résultats, à tel point qu'on estime que le gaz carbonique est un des éléments capables d'augmenter la production plus que les autres ( Wittwer - XVIII C. H. Int.). Toutefois le résultat d'un apport de CO2 n'est pas important si on ne tient pas compte de quelques facteurs du processus de la photosynthèse.

En ce cas, joue la loi du "minimum" mais la même loi joue au moment où la concentration de CO2 est au-dessous des besoins de la plante cultivée en serre.

L'interdépendance de l'utilisation du gaz carbonique et du milieu a été notée et en certains cas expliquée dans beaucoup de rapports.*

Moschini, E. and Miuccio, F. (1968). UTILISATION DU CO2 DANS LES SERRES EN PLASTIQUE. Acta Hortic. 9, 69-74
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.11
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.11

Acta Horticulturae