REMARQUES SUR LA METHODOLOGIE DES ESSAIS DE SERRES UTILISANT LES MATIERES PLASTIQUES

M. Vinot
de vous prie de m'excuser d'utiliser un terme quelque peu inusité mais sa définition m'a paru convenir parfaitement à mon sujet. La méthodologie, d'après Littré, est en effet l'art de diriger l'esprit humain dans la recherche de la vérité. Or, la vérité, en ce qui concerne l'utilisation des plastiques, est le plus souvent fugitive et insaisissable. ll y a, à cela, plusieurs raisons. La première est l'urgence des besoins agricoles et horticoles. Naguère limitée à l'horticulture d'ornement des villes, la culture sous serre s'est considérablement étendue et n'est plus, en fait, une spécialisation de l'horticulture. Elle constitue un aspect de la production destinée à prendre de plus en plus d'importance. Les matières plastiques ont encore élargi les possibilitiés en permettant la conception d'abris originaux qui ne sont plus des serres proprement dites.

La deuxième raison est l'évolution rapide de la mise au point des matières dites plastiques. Très diverses dans leur nature, elles présentent quelquefois une amélioration sensible de leurs qualités grâce à une modification de leur fabrication. On peut dire que nul ne sait ce que pourront devenir leurs qualités, ni même leur prix de revient.

C'est à ce propos que se situe la troisième raison de la difficulté à bien préciser leurs modalités d'emploi. Cette raison est l'acuité des préoccupations commerciales qui impose un écoulement rapide et massif.

Devant toutes ces urgences, il ne peut être question d'imposer des essais longs et méticuleux, souvent dépassés au moment de leurs résultats. Cependant on peut se demander s'il n'y aurait pas lieu de jeter quelques jalons qui pourraient permettre aux chercheurs de tous les pays sinon d'uniformiser leurs méthodes de travail du moins d'exécuter des essais comparables. Même si ce résultat n'était pas atteint, ces remarques présenteraient quelque utilité en donnant conscience à tous ceux qui s'occupent des matières plastiques qu'il y a un problème important. Pour permettre une discussion ultérieure efficace, j'essayerai de préciser le but des essais, leurs principes, les facteurs de comparaison, l'établissement des essais, les mesures physiques à prévoir et ma conclusion sera plutôt une ouverture aux gens de bonne volonté qu'une conviction inébranlable.

Vinot, M. (1968). REMARQUES SUR LA METHODOLOGIE DES ESSAIS DE SERRES UTILISANT LES MATIERES PLASTIQUES. Acta Hortic. 9, 101-105
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.16
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.16
9_16
101-105

Acta Horticulturae