QUELQUES OBSERVATIONS SUR LA PROTECTION DE LA POMME DE TERRE ET DE LA FRAISE

R. Tesi
Les résultats expérimentaux, acquis pendant ces dernières années sur l'utilisation des tunnels et du paillage avec des films plastiques, indiquent de bonnes possibilités d'emploi pour beaucoup de plantes. Nous avons examiné la fraise en particulier, c'est une des cultures qui tirent le plus de profit de cette utilisation, et la pomme de terre, pour laquelle une production anticipée peut être d'une importance considérable.

Les effets agronomiques et les applications pratiques du paillage sont bien connus (6, 7, 11, 13, 17, 20), cependant les résultats techniques et économiques sont très variables, surtout en relation aux conditions climatiques, à la technique d'emploi et au choix des matériaux.

Mr. Bargioni (4), au cours d'essais de paillage sur la fraise avec du film noir, a relevé peu d'efficacité la première année de production, une efficacité plus grande à la deuxième année; il a aussi remarqué que, sous un climat chaud et sec pendant la période de floraison et de fructification, sur la cv. "Regina di Verona", il y a eu des dommages en conséquence au paillage, dommages qui ne sont pas apparus sur leacv. "M. Moutot" et "Cambridge 422".

Mr. Lemaitre (15) a remarqué, de plus grand progrès, pour les cultures sous paillage avec la cv. "Regina Elena" plutôt qu'avec les cv. "Macherauehs Fruhernte" et "Cambridge favourite".

Mr. Linden (18) réfère qu'il a observé des dommages, produits par le paillage sur la fraise, la deuxième année de plantation, relativement aux périodes de sécheresse et de gelées tardives.

En Sicile (Palermo), selon ce que réfère, Caruso (9), en paillant la fraise avec du film noir, on produit des brûlures sur les fruits, en contact avec le film, à cause des températures élevées et, par conséquence, il y a une diminution du produit.

Pour l'application des tunnels aussi on peut faire des considérations analogues à celles concernant le paillage : quoique la technique et les principes en soient connus (14, 15, 17, 21), on n'a pas toujours les résultats que l'on attendait. Ses aspects encore peu connus sont : la meilleure période pour commencer la couverture, le choix des matériaux, la forme et les dimensions du tunnel, le système d'aération, le désherbage, les traitements antiparasitaires. D'autres précisions seraient utiles pour la technique de fumure et d'irrigation dans les cultures paillées ou sous tunnels.

Tandis que pour la fraise, nous possédons beaucoup de renseignements sur des essais expérimentaux, pour ce qui concerne la pomme de terre nous n'avons pas de données, à l'exception de celles que Mr. Alpi a recueillies (1).

Dans cet article nous rapportons les résultats des essais de paillage sur la pomme de terre que l'on a faits pour vérifier les effets de différents types de films; on rapporte aussi les résultats des recherches effectuées sur la fraise pour relever les effets du paillage sur cv. différentes et de la couverture avec tunnels de PE de différents types.

Tesi, R. (1968). QUELQUES OBSERVATIONS SUR LA PROTECTION DE LA POMME DE TERRE ET DE LA FRAISE. Acta Hortic. 9, 189-198
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.32
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.32
9_32
189-198

Acta Horticulturae