UTILISATION DES FILMS PLASTIQUES SOUPLES PERFORES DANS LE SUD-EST DE LA FRANCE

R. Brun
Depuis 1961 en France, des inversions de température sont constatées sous abri en film plastique souple.

Pour réduire l'intensité de ce phénomène, M. BUCLON, Secrétaire Général du Comité Français des Matières Plastiques en Agriculture songe alors à maintenir en permanence les abris légèrement entr'ouverts.

Son idée est reprise par MM. D'OGNY et VESCO dans la région parisienne et par M. LEMAIRE à Lyon qui utilisent des films perforés.

Ces films perforés, sous des climats aussi rudes ne donnent pas les résultats escomptés, c'est pour cette raison qu'au point de vue utilisation pratique, nous établissons, dès 1964, un relais dans le Sud-Est de la France.

Si les diverses régions du Sud-Est bénéficient dans leur ensemble d'une excellente luminosité, les températures sont très variables d'un point à un autre.

A Hyères, durant les mois d'hiver, le thermomètre atteint O ou descend même au-dessous 12 à 15 fois; à Berre, 30 à 40 fois, à Avignon, 40 à 50 fois.

Des essais précis effectués en 1963–1964 ont montré que les petits abris plastiques (tente ou tunnel de 1,20 m de largeur au maximum sur 0,50 m de hauteur) qu'ils soient recouverts de feuilles pleines de polyéthylène ou de P.V.C. ne jouaient pas un rôle suffisamment efficace même lorsqu'il s'agissait de plantes peu exigeantes en température comme la laitue.

Dans le tableau ci-dessous sont résumées les données relatives aux températures enregistrées à 20 cm au-dessus du sol dans un essai effectué à Hyères, en bordure de mer.



Moyenne EXTERIEUR POLYETHYLENE P.V.C.
des températures
minimales et maximaes
Mini Maxi Mini Maxi Mini Maxi
Décembre 2,2 11,9 2,2 18,6 2,8 19,1
Janvier 1,6 13,4 1,2 20,9 1,9 21,6
Février 4 14,3 2,9 19,9 3,9 21,3
Mars (l) 4,4 12,4 3,3 19,3 4,5 20,7
  —-- —-- —-- —-- —-- —--
Sommes (2) 267 1275 203 1917 288 2011
Deg rés jours (3) 771 1060 1149


(1) Jusqu'au 10 mars seulement.
(2) Températures extrêmes cumulées pour la durée de la culture.
(3) Somme des températures minimales et maximales
Brun, R. (1968). UTILISATION DES FILMS PLASTIQUES SOUPLES PERFORES DANS LE SUD-EST DE LA FRANCE. Acta Hortic. 9, 203-210
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.34
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.34
9_34
203-210

Acta Horticulturae