RESULTATS EXPERIMENTAUX EN CULTURE LEGUMIERE SOUS PLASTIQUE EN BELGIQUE

L. Vanderlinden
En Belgique, les circonstances climatologiques dans lesquelles s'effectuent les cultures hâtées et retardées sont souvent défavorables; on est donc obligé de prévoir une certaine protection, de mettre les cultures sous abri, afin d'obtenir un développement précoce ou une maturation normale. A ces deux périodes, on emploie toute une série de systèmes d'abris plastiques, pour couvrir quelques centaines d'hectares de légumes hâtés et retardés, comme carottes, laitues, céleris, tomates, fraisiers, etc…

Pour les cultures hâtées principalement, différents systèmes de tunnels, châssis et serres, en polyéthylène ou P.V.C. sont employés.

Les serres en plastiques ne sont encore guère employées étant donné le prix de revient des différents supports (charpentes) et la nécessité de remplacer les films annuellement.

Des perspectives favorables sont présentées par le P.V.C. amélioré, qui résiste facilement pendant 2 à 3 ans.

La production de ces légumes vient au marché à des périodes favorables, c.à.d., immédiatement après les cultures de serres froides ou légèrement chauffées, et avant la récolte des légumes de pleine terre, ou bien après les cultures retardées de pleine terre, c.à.d. dans les périodes d'octobre, novembre, décembre.

La mise sous abri plastique est pour plusieurs cultures légumières une formule simple, et bon marché, - et un moyen de hâter ou retarder à bon compte certaines cultures maraîchères. Elle donne pour certaines exploitations maraîchères l'occasion de mieux distribuer les activités, de procurer un plus grand revenu et surtout, de diminuer les risques (gel tardif printanier et gel précoce de l'hiver).

A ce sujet, on a fait sur les terrains de la Station de Recherches, à St. Katelijnewaver (Malines), quelques essais de vulgarisation concernant la valeur de certains films plastiques dans la culture légumière (laitues, céleris, tomates, fraisiers, etc.)

COMME RESULTATS de ces essais expérimentaux nous pouvons mentionner :

  1. l'amélioration de l'emploi habituel de tunnels plastiques, par des systèmes avec un plus grand volume d'air;
  2. résultats d'essais de comparaison en serres plastiques et en serres froides (tomates, fraisiers, céleris);
  3. essais de différentes sortes de plastiques, recherche de leur valeur pour la culture maraîchère.- Les résultats plaident en faveur du P.V.C. - Contrôle de la température moyenne, de l'humidité relative et l'intensité de la lumière en serres plastiques et serres ordinaires;
  4. recherche de la méthode de culture la plus favorable pour tomates retardées, sous serres plastiques.
Vanderlinden, L. (1968). RESULTATS EXPERIMENTAUX EN CULTURE LEGUMIERE SOUS PLASTIQUE EN BELGIQUE. Acta Hortic. 9, 211-216
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.35
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.35
9_35
211-216

Acta Horticulturae