ORIENTATION ET TENDANCES DE L'UTILISATION DES MATIERES PLASTIQUES EN PRODUCTION LEGUMIERE EN GRECE.

A. Bry
La Grèce, état associé de la Communauté économique européenne, a une agriculture dont la valeur de ses productions représente 32 % de son revenu national.

Depuis la dernière guerre mondiale, la Grèce a, dans tous les domaines certes, mais plus particulièrement dans les secteurs horticoles - et surtout maraîcher - où il nous a été donné de pénétrer, réalisé de louables efforts qui commencent à être couronnés de succès mais qui posent à ses dirigeants un problème majeur : celui des débouchés extérieurs.

Et comme nous nous trouvons en présence :

  • d'une population rurale importante : 48 % de la population totale qui est actuellement de 8.500.000 habitants pour une supérficie un peu supérieure à 13 millions d'hectares ( contre un peu plus de 18 millions d'hectares de terres labourables en France);
  • d' exploitations très morcelées (peu ou pas de fermes avec les terres cultivées autour, mais des villages et des terres plus ou moins éloignées) et de faible superficie: 2 ha, parfois moins, à 5–6 ha, cette dernière surface d'exploitation constituant une exception;
  • d'un climat privilégié, plaçant de nombreuses régions du pays approximativement sur le même plan que la Sicile, Casablanca, et dans une situation plus favorable que la Bulgarie et la partie Sud de la Turquie,

les productions horticoles ont done pris ces dernières années un essor important, ce qui a valu un large apport de produits grecs sur les marchés européens: agrumes, abricots, pêches, olives, tomates (à l'état frais et de concentrés), etc… et même des fleurs (glaieuls, roses, oeillets) en particulier sur l'Allemagne.

Bry, A. (1968). ORIENTATION ET TENDANCES DE L'UTILISATION DES MATIERES PLASTIQUES EN PRODUCTION LEGUMIERE EN GRECE.. Acta Hortic. 9, 47-52
DOI: 10.17660/ActaHortic.1968.9.7
https://doi.org/10.17660/ActaHortic.1968.9.7

Acta Horticulturae